« Scrabble et vin nouveau », tel est l’intitulé de la rencontre annuelle proposée par le Rideau d’Arlequin au mois de novembre.

Malgré l’absence de plusieurs joueurs habituels, ils étaient 27 dont 5 nouveaux à être venus participer. Pour ce traditionnel rendez-vous, Françoise avait composé une partie dont les mots rapportant le plus de points avaient un rapport avec la vigne et le vin. Après chaque tour elle expliquait le pourquoi des mots choisis.

Cette partie a été l’occasion par exemple de comprendre l’origine de l’expression « saoul comme un Polonais ». Celle-ci remonte à la bataille de Samosierra (30 novembre 1808). A la veille de la bataille, pour leur donner du baume au cœur, Napoléon aurait donné quartier libre à ses troupes qui en profitèrent largement pour boire quelque peu.

Le lendemain matin, au moment du combat, la troupe était dans un bien piètre état, sauf les mercenaires polonais qui, soit parce qu’ils avaient été plus raisonnables, soit parce qu’ils résistaient mieux à la boisson, étaient en parfaite forme à l’heure voulue. Napoléon, très en colère, aurait alors lancé à ses troupes un « Si vous voulez vous soûler, soûlez-vous comme les Polonais ». On a dit également que Napoléon avait crié à cette occasion « Il ne doit y avoir pour mes Polonais rien d’impossible », ce qui se serait transformé par la suite en « Impossible n’est pas français ».

La partie terminée, les participants et les trois animateurs se sont retrouvés autour d’un buffet sucré salé pour goûter avec modération le vin nouveau. Ils se sont donné rendez-vous pour la partie sur le GR20 et la Corse le jeudi 29 novembre et pour le scrabblethon le 6 décembre.

Podium : Monique Frémeau a remporté la compétition suivie en second de Régine Gambini et Claude Cazalbou a été troisième.