Si le centenaire de l’armistice a donné lieu à beaucoup de cérémonies officielles, il a également permis l’organisation d’animations mémorielles, à l’image de l’EHPAD Jeanne Penent à Cazères, qui a axé son planning sur la Guerre de 14/18.

« Tout a commencé par la préparation d’un mannequin avec les vêtements d’une infirmière de guerre. Grâce à l’implication des lingères de l’EHPAD, la tenue fut prête dans les temps et exposée à la Case de Montserrat pour l’exposition « Elles aussi étaient en Guerre ».

A plusieurs reprises et malgré un programme chargé, le Général Joël Granson nous a fait profiter de son travail, celui de sa femme et de son équipe, mené sur la recherche de documents lors de cette guerre.  Dans un premier temps, notre déambulation mémorielle nous a conduits au Bureau d’Information Touristique où nous attendait le Général Granson et M. Leparoux, afin de nous présenter l’exposition.  Le lendemain, nous nous sommes rendus à la médiathèque afin de consulter les nombreux classeurs concernant les fiches individuelles des poilus Cazériens.  Le mercredi 14 novembre, le Général Granson a organisé à la résidence une conférence sur les femmes de cette période « Elles aussi étaient en guerre ».

Après 2h30 de discours sur le sujet, de nombreux résidents ont donné leurs ressentis : « Il nous a fait revivre des souvenirs de cette douloureuse période que nos parents ou grands-parents ont vécu… ». « Etant de la campagne, j’ai appris à 91 ans ce que pouvait être le travail de certaines femmes, pendant que les hommes étaient à la guerre ou prisonniers…». Nous remercions le Général Granson de sa venue, de nous avoir fait partager ses recherches et fait revivre cette période-là. C’est dans la gaieté, avec un gramophone « vieux de cent ans », amené par ses soins, que nous avons repris en chœur la Madelon, en pensant avec émotion à nos Poilus et à ces femmes qui ont ouvert la route vers l’émancipation ».