Bépino est en effervescence, le raisin est mûr. Il faut donc le ramasser pour faire son vin. Un petit vin qui ne monte pas à la tête, travaillé à l’ancienne.

La vigne est un travail tout au long de l’année entre le labour, la taille, il faut ensuite la lier, mettre les filets de protection alors il ne faut pas se laisser surprendre par la pluie qui pourrait endommager les belles grappes. On appelle donc  les copains et ensemble, on vendange. On cueille les grappes et l’animation va bon train dans les sillons de vigne, on plaisante, on se retrouve pour échanger.

Puis il faudra presser le raisin avant de le mettre à fermenter dans le cuvier. La récolte satisfait le chef, même si le raisin n’est pas aussi sucré que l’an dernier malgré un bel été ensoleillé. Pendant que les hommes vendanges, Lili, l’hôtesse de maison et bonne cuisinière, s’affaire aux fourneaux. Car la vendange est aussi un moment de convivialité où l’on se retrouve pour partager un bon repas. Puis Diégo et René ont sorti leurs partitions et ont animé cette fin de repas. Une belle fête autour de l’échange, du partage et de l’amitié. Et oui cela se passe ainsi à Miramont de Comminges.