Trans-Garona : Un projet transfrontalier pour relier à vélo la Haute-Garonne au Val d’Aran.

Réunis à Saint-Gaudens, Georges Méric, président du Conseil départemental, et Carlos Barrera, Sindic du Conselh Generau d’Aran, ont lancé ce mardi 3 juillet la réalisation du projet transfrontalier TRANS-GARONA.
Reliant la Haute-Garonne au Val d’Aran, ce projet vise le développement du tourisme à vélo. Et donc le renforcement de l’attractivité touristique des territoires ruraux et de montagne, par l’aménagement d’une piste cyclable transfrontalière.
Long de 21 km, le tronçon sud de TRANS-GARONA, à cheval sur les deux pays, qui rattache Fronsac et Vielha, s’intègre au parcours cyclable qui relie Toulouse à l’Espagne. Cofinancé par l’Union Européenne (FEDER) dans le cadre du POCTEFA, ce segment sera réalisé entre 2018 et début 2021.

Calendrier des travaux.

Les travaux du tronçon sud de TRANS-GARONA reliant Fronsac à Vielha seront réalisés entre 2018 et début 2021. De mi-2018 à 2019, le Conselh Generau d’Aran réalisera les 3 km du tronçon côté espagnol. Les 18 km côté haut-garonnais seront réalisés par le Conseil départemental en 2019-2020.
Afin d’assurer une bonne coordination des actions, un comité de pilotage ainsi qu’un comité technique transfrontalier ont été mis en place, dont le chef de file est le Conseil départemental de la Haute-Garonne. Pour informer de l’avancement du projet, un site web est en cours de création.
La communication et le développement d’une offre touristique cohérente et structurante seront élaborés avant la fin des travaux en partenariat avec l’ensemble des acteurs concernés.

Développer le tourisme vert : une priorité pour le Conseil départemental.

Le projet TRANS-GARONA s’inscrit pleinement dans l’ambition du Conseil départemental de la Haute-Garonne de développer l’itinérance douce et les activités de pleine nature. Par l’aménagement d’un grand réseau de pistes cyclables, pédestres et équestres, ainsi que la valorisation des voies navigables, le tourisme vert est une priorité du Département.
La volonté est de faire de la Haute-Garonne une référence en matière de randonnée, que ce soit à pied, à vélo, à cheval ou en bateau.
Parallèlement à l’aménagement du tronçon Trans-Garona, le Département, en partenariat avec Haute-Garonne Tourisme, mène plusieurs autres projets de développement de voies cyclables.
Le Canal des 2 Mers à vélo, itinéraire allant de Royan à Sète, a été décliné en Haute-Garonne sur 49 km le long du canal du Midi, sur 21 km le long du canal de Garonne et sur 17 km sur la Rigole de la Plaine. Par ailleurs, la Haute-Garonne oeuvre avec six autres Départements à la réalisation du Vélo Route Piémont Pyrénéen V81, itinéraire reliant Saint-Laurent de la Salenque, dans les Pyrénées-Orientales, à Bayonne. A l’instar du Canal des 2 Mers, ce parcours constituera un produit touristique de qualité au rayonnement européen.
Côté pédestre, le Conseil départemental a notamment ouvert le sentier GR 861 Via Garona. Itinéraire longeant la Garonne, il permet de relier Toulouse à Saint-Bertrand de Comminges en empruntant une voie transversale du chemin de St-Jacques de Compostelle.
Le Conseil départemental étudie également un projet d’itinéraire transversal du chemin de St-Jacques qui relie les voies du Puy et d’Arles, à travers la relance d’un GR tombé en désuétude, entre Conques et Toulouse.
Seconde activité économique du département, le tourisme génère en Haute-Garonne 15 000 emplois non-délocalisables ainsi qu’un milliard d’euros de retombées économiques.
 CD31 transgarona V4