Championnat de France promotion Honneur, 32ème à Saint-Lary-Soulan, Monein (64) bat l’UCF 15 à 12  (Mi-temps 6 à 3).

Pour Monein : 5 pénalités du n°15.

Pour l’UCF, 4 pénalités Arnaud portet (1), Paul Bidot (3).

Arbitre : Frédéric Ibos (Armagnac Bigorre).

Délégué sportif : Patrice Roze (Armagnac Bigorre).

Jouée devant un parterre très coloré, la rencontre a valu par son intensité jusqu’à son terme. Les champions du Béarn donnaient le ton mais les partenaires de Kévin Boyer ne s’en laissaient pas conter. Le pack commingeois mettait à mal son vis à vis, la défense s’en donnant à cœur joie. Mais le buteur béarnais profitait des moindres erreurs et scorait par deux fois. 6 à 3 à la pause.

La deuxième période sera tout à l’avantage de l’UCF, de nombreuses occasions d’essais leur étaient offertes. Le canonnier Paul Bidot inscrivait trois pénalités et donnait l’avantage aux siens. L’arrière de Monein ne restait pas inactif. Il rajoutait deux pénalités dans son escarcelle. A la 75ème minute, l’arrière de l’UCF Maxime Salis pointait un essai lumineux, synonyme de victoire, mais le juge de touche déjugeait le référé pour un passage imaginaire sur la ligne blanche. On devine bronca dans la colonie haut-garonnaise. Une ultime occasion d’essai était gâchée par excès de précipitation dans les cinq mètres. Nos représentants peuvent se mordre les doigts mais n’ont rien à se reprocher sur le fond tellement ils se sont battus avec cœur. De belles victoires leurs sont promises.

Maintenant, il faut se tourner vers la future saison. Avec la recomposition du championnat, un challenge excitant se profile. Joueurs et dirigeants qui souhaitent rejoindre la grande famille de l’Union Cazères et le Fousseret sont les bienvenus.

Article de Jean Sentenac et photos de Raoul Denax