La semaine dernière les délégués des communes membres du SIVOM St-Gaudens/Montréjeau/Aspet/Magnoac s’étaient réunis lors d’un conseil syndical pour aborder les orientations budgétaires 2018.

Ils se sont à nouveau retrouvés pour cette fois voter le budget. Transparence oblige (et voulue aussi ) le président Jean-Louis Puysségur a repris les grandes lignes des activités d’un ensemble de prestations que les 274 agents ( avec les contractuels) apportent au public . Comme par exemple pour la restauration et le portage des repas (geste social) on a constaté une évolution des des coûts de revient par poste. La lutte contre le gaspillage est un label de qualité. La collecte des ordures ménagères, la collecte sélective, les déchèteries démontrent par leur activité une augmentation moyenne par an de 4 % et le coût d’élimination des déchets s’élève à 96 € par habitant.

Du côté du Centre de tri ( 28 agents ) on ne note pas une évolution des mentalités, un équilibre est prévu mais on espère toujours et encore plus des gestes citoyens dans ce domaine. La valorisation du bio gaz, geste environnemental devrait permettre dans un avenir proche la mise en service de véhicules de ramassage alimentés au gaz! Le photovoltaïque beau geste environnemental, là aussi devrait produire en 2020!

La politique du SIVOM cherche l’opportunité d’améliorer les points forts. Dans tous les services dont la voirie ( 37 agents) qui représente 24 % des frais généraux, le transport ( 20 agents ), les pompes funèbres où les travaux sur Clarac ont commencé ( voir précédente édition ), la stabilisation est à l’ordre du jour. Les chiffres annoncés vont dans ce sens.On a aussi parlé du secrétariat intercommunal dont bénéficient plusieurs communes et du service des locations ( podiums et chapiteaux en particulier ). La 5 C a préféré laisser le SIVOM gérer ces locations sur Saint-Gaudens et Montréjeau avec des tarifs revus à la baisse. Les investissements sont réfléchis et adaptés au développement prévu. Au final, les délégués ont voté ce budget 2018 où la politique tarifaire est raisonnée au mieux.