Ce jeudi 1er mars Fabien était entendu au TGI de Saint-Gaudens au sujet de son refus de fichage ADN.

Nous vous en avions déjà parlé dans nos colonnes, ce militant libertaire avait été interpellé lors de manifestations à Toulouse alors qu’il s’interposait contre l’interpellation d’un sans abri. Le 16 novembre il fut menotté et placé en garde à vue au commissariat de Saint-Gaudens pour non obtention de fichage ADN. Depuis, de nombreuses associations se sont manifestées pour dénoncer ce fichage abusif. Il faut savoir que ce fichage est très long, sans possibilité de revenir dessus. Fabien s’insurge « je ne suis pas un délinquant sexuel ni un criminel pour être traité de la sorte, j’ai été arrêté pour un fait mineur ».

Des pétitions ont été lancées en soutien et ont récolté de nombreuses signatures dont celle d’Olivier Besancenot. Des débats ont aussi informé de cette dérive et du fichage quasi systématique pour chaque arrestation. Aujourd’hui de nombreuses relaxes remettent en question ce fichage. Avant de comparaître dans l’après-midi, de nombreux soutiens se sont réunis autour d’un pique-nique devant le tribunal de Saint-Gaudens.  A l’issue de sa comparution Fabien reste confiant puisque le procureur n’a pas demandé de condamnation. Le délibéré aura lieu le 15 mars.