Présentation des candidats Europe Ecologie les Verts aux législatives de la 8ème circonscription.

Ce lundi 19 février Pierre Redonnet membre du bureau exécutif d’Europe Ecologie les Verts(EELV) présentait les candidats désignés à cette élection législative partielle dont le 1er tour aura lieu le 11 mars. Marie-Cécile Seigle Valat, retraitée de l’éducation nationale est la candidate titulaire. Conseillère municipale d’Agassac, elle a déjà exercé plusieurs mandats électifs. De plus, elle est membre du Conseil Fédéral d’EELV et membre du Bureau Exécutif régional d’EELV. Son remplaçant, Jean-Claude Heyraud, est engagé écologie depuis les années 70, entre autres chez les amis de la terre. Il a travaillé à la commission Européenne dans le cadre de la politique de coopération. Il est aujourd’hui très engagé dans le Comminges pour défendre par exemple la monnaie locale citoyenne « la touselle ».

Mais pourquoi un parti uniquement dédié à l’écologie peut-on s’interroger ?

Marie-Cécile Seigle Valat nous répond : « Parce que l’écologie ne concerne pas uniquement l’utilisation de pesticides, la préservation de l’environnement, l’abandon des énergies fossiles… C’est nécessaire bien sûr mais insuffisant. Il faut  repenser l’économie dans sa globalité, remettre en question la notion de croissance et abandonner le productivisme à outrance. Cela ne veut pas dire se replier sur soi. Mais ne pas laisser la porte ouverte ni aux libéraux ni aux extrêmes. Ne plus avoir une vision globale de l’économie qui privilégie les métropoles et qui vident nos territoires. Les centres bourgs se dépeuplent, manque de service public… L’écologie c’est le combat pour l’égalité des territoires ».

Concrètement pour le Comminges ?

« Privilégier le bio dans la restauration collective afin que nos agriculteurs puissent vivre décemment de leur travail, conserver les services publics.  Le Comminges possède une richesse incomparable dans la diversité des paysages, diversité culturelle. Son développement passe par les 4 piliers qui sont : l’écologie bien sûr mais aussi le social, l’économie mais aussi la culture. La priorité étant de répondre aux besoins essentiels des personnes dans un équilibre optimal avec l’environnement et les ressources de la planète ».

Le 1er mars sera le temps fort de la campagne avec la venue de Julien Bayou porte parole national EELV.