En préambule de l’ouverture du salon de l’habitat avait lieu vendredi 17 novembre une conférence chapeautée par EDF ou différents acteurs intervenaient.

Madame Demiguel, sous-préfète, rappelle l’exemplarité de l’Etat en la matière, et les aides apportées tant pour les bâtiments publics  que privés. Christian Caussidéry d’EDF rappelle que le Comminges, grâce à l’hydraulique est un territoire excédentaire puisqu’il pourrait subvenir aux besoins d’une ville de 400 000 habitants. Jocelyne Blaser de la DREAL (direction régionale de l’environnement, de l’aménagement du logement) présente les enjeux et objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Cette loi engage tous les acteurs l’Etat, les collectivités, les communautés de communes, les territoires en général. Beaucoup de plans, de schémas dans le but de réaliser des économies. Les sous préfectures et notamment celle de Saint-Gaudens simplifient les procédures pour aider les petites communes. Cet engagement de transition énergie a aussi un lien social important.

En effet, ce plan a pour but de renforcer l’indépendance énergétique de lutter contre le changement climatique. Pour cela, des bâtiments mieux isolés moins énergivores, un transport propre, en favorisant l’économie circulaire et les énergies renouvelables. Ces procédures peuvent générer de gros chantiers. D’où la présence de la CAPEB avec David Moralès son représentant et la FFB avec Sébastien Martinez qui expliquent l’avantage pour les entreprises d’être certifiées RGE et faire bénéficier des primes de l’Etat les consommateurs.

Flavien Lallart rappelle que le PETR avec la 5C sont soucieux d’apporter aides et informations aux usagers pour accéder aux aides importantes auxquelles ils peuvent prétendre, les aider à faire un diagnostic gratuit. Une solution  adéquate suivant leur profil leur sera proposé. La CCI et la CMA proposent d’accompagner les entreprises dans la maîtrise de leur énergie, par des éco-gestes, meilleure gestion de leurs outils de travail ou  de faibles investissements, un plan d’action.

Fibre excellence exposait son expérience pour optimiser les déchets verts, écorce et déchets organiques, qui produisent une énergie verte. Peu d’énergie fossile utilisée puisqu’ ils utilisent l’énergie thermique, récupération de chaleur des vapeurs d’eau… L’eau puisée dans la Garonne est réutilisée et l’excédent pourrait encore être optimisé.  Fibre excellence emploie 270 personnes et 2 700 en indirect.