Réussir l’intégration de Kamel et Fatima, c’est possible !

C’est le 26 juillet dernier que la famille Alhmoud a atterri à l’aéroport de Blagnac, direction les collines du Volvestre. Un long processus pour Kamel, sa souriante épouse Fatima et leurs deux jeunes enfants. Laisser la souffrance et la mort derrière soi pour reconstruire une nouvelle vie remplie d’espoir et de perspectives d’avenir.

C’est au lieu-dit Marestaing à Montesquieu-Volvestre, dans une ancienne ferme de 11 hectares, que s’est installée cette famille d’agriculteurs syrienne, grâce au projet monté par Joël Lebret, ancien diplomate et son épouse Corine Marcien. (lire ici)

Avec courage, détermination et cette envie irrésistible de réussir, ils ont travaillé et travaillé encore pendant que les enfants retrouvaient le sourire sur le banc de l’école élémentaire. Une solidarité s’est mise en place. On leur a donné des animaux (brebis, chèvres, poules) pour qu’ils puissent démarrer une activité. Des voisins agriculteurs sont venus avec leur tracteur pour labourer et préparer la terre pour le maraichage. Tout semblait parfait mais l’isolement du lieu a des conséquences directes sur l’insertion sociale de Kamel et Fatima.

Un moyen de locomotion indispensable

Si la solidarité légendaire dans le monde rural est un véritable facteur d’intégration pour Kamel et Fatima, leur isolement géographique et l’impossibilité de se déplacer par leurs propres moyens est un frein à l’acquisition de leur autonomie. Ne parlant pas encore assez le bien le français pour passer le code de la route, démunis de permis de conduire, nos réfugiés syriens sont coincés sur leur lieu de résidence et ne peuvent se déplacer pour développer leurs activités. L’achat d’un moyen de transport est donc une nécessité vitale. Le triporteur Piaggio qui a été retenu se conduit sans permis. Il est le moins cher sur le marché avec un prix de 5000 euros…

Fatima imagine produire et vendre au marché du village qui est à 4 km, dès le printemps prochain, des légumes voire des produits transformés comme du houmous, du pain… Le dernier obstacle à la réussite de leur intégration qui est un exemple à suivre.

Pour les aider :

 https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/insertion-d-une-famille-de-refugies-agriculteurs-syriens.

Ceux qui préfèrent peuvent envoyer un chèque libellé à SCAC MARESTAING:

Scac Marestaing

Lieudit Marestaing

31310 Montesquieu Volvestre