Nombreux ont été les automobilistes à s’étonner de voir 9 auto-stoppeurs sur le bord de la départementale 627, entre Carbonne et Rieux, les lundi 25, mardi 26 et mercredi 27 septembre entre 7h30 et 9h30. Qui étaient-ils ? D’où venaient-ils avec leurs petites valises? Que faisaient-ils là, au lever du jour ?

Incroyable image de voir surgir ces personnages, demandant à être « portés plus loin ». Certains conducteurs ne se sont arrêtés que le second jour, s’étonnant de revoir ces individus au même endroit, d’autres s’arrêtant seulement le troisième matin, alors qu’une grosse cinquantaine avait stoppé dès le lundi matin. Ce sont plus de 250 voitures qui auront transporté ces «migrants» pendant 3 ou 4 minutes, sur une distance de 1,3 km environ. Tous ces conducteurs curieux ont eu droit à la découverte de portraits sensibles : une spectatrice de l’Opéra Bastille en robe de soirée en plein émoi amoureux, le retour d’un agent double n’ayant pas enregistré la fin de la guerre froide, un accidenté de la route plaidant pour la lenteur, une enquêtrice en sociologie du toucher, un ange musical et silencieux, une amatrice de poésie tueuse de poulets… Très vite, chaque conducteur comprenait qu’il venait de cueillir, sur le bord de sa route, un petit moment de théâtre, léger, drôle, déroutant, incompréhensible, surréaliste selon le cas, petit cadeau pour un début d’une journée ordinaire.

Il s’agissait d’une proposition de la Cie « Les Êtr’anges » dirigée par Françoise Robe et Camille Pollès, présentant un SLIP (Sauvage Libre Instant Poétique) accueilli par Pronomade(s), le Centre national des arts de la rue en accord avec les communes de Carbonne et Rieux. L’idée de Pronomade(s) était d’offrir ces instants volés de théâtre non annoncés à des personnes qui ne sont pas forcément des spectateurs réguliers de sa programmation dans le Volvestre. L’objectif a été plus qu’atteint car certains conducteurs ont fait parfois 5 à 6 trajets pour pouvoir écouter de nouvelles histoires racontées par ces passagers d’un jour.   Il se dit que, jeudi matin, des automobilistes cherchaient des auto-stoppeurs sur la D 627…