Comité de vigilance eau du 6 septembre : Renforcement des restrictions sur le Ger et le Job, maintien des restrictions sur les autres cours d’eau

Le comité de vigilance eau s’est réuni pour la neuvième fois le 6 septembre 2017.

Depuis la précédente réunion du 21 août, la situation des débits des cours d’eau s’est globalement maintenue, grâce notamment aux orages de fin août qui ont soulagé temporairement certains bassins.

Ces pluies sont restées cependant insuffisantes pour réactiver les débits au niveau de la Garonne amont. Dans ces conditions, le soutien d’étiage de la Garonne est toujours nécessaire, à hauteur de 5 m³/s. Au 1er septembre, plus de 26 millions de m³ sur les 52 millions disponibles ont été déstockés depuis le démarrage du soutien d’étiage le 22 juillet, dont la moitié durant ces deux dernières semaines.

Sur le bassin de l’Ariège, la situation déficitaire du remplissage du barrage de Montbel est toujours préoccupante. En conséquence, les restrictions de prélèvements sur les milieux et à partir des réseaux d’eau potable sont maintenues.

Enfin, la situation hydrologique de certains petits cours d’eau non réalimentés continue de se dégrader, avec notamment le franchissement du seuil de crise sur les rivières du Ger et du Job. En conséquence une nouvelle mesure d’interdiction totale des prélèvements sur le Ger et le Job a été prise. Pour les autres cours d’eau les décisions prises précédemment restent en vigueur :

– maintien des restrictions à 50 % sur les cours d’eau Ariège et Hers-Vif, en cohérence avec les décisions prises par la préfète de l’Ariège,

– maintien d’une interdiction totale des prélèvements sur le Volp,

– maintien d’une restriction à 50 % sur l’Aussonnelle,

– maintien d’une interdiction totale des prélèvements sur l’ensemble des petits cours d’eau non réalimentés et non instrumentés (Bassac, Bonnefont, Courbet,

Galage, Grasse, Jade, Marès, Mescurt, Mouillonne, Peyrencou, Rieu-Tort, ruisseau de Pégo, ruisseau des Pierres, ruisseau de la Serre et Sahugle),

– maintien d’une interdiction totale sur le Tescou, en cohérence avec les décisions prises par le préfet du Tarn,

– maintien des restrictions à 30 % sur le Girou réalimenté.

Ces restrictions sur les réseaux d’eau potable s’appliquent sur les communes suivantes en Haute-Garonne :

Aignes, Auragne, Auribail, Auterive, Ayguesvives, Beaumont-sur-Lèze,

Beauteville, Caignac, Calmont, Caujac, Cintegabelle, Eaunes, Esperce,

Gaillac-Toulza, Gardouch, Gibel, Grazac, Grépiac, Labarthe-sur-Lèze,

Labruyère-Dorsa, Lagarde, Lagardelle-sur-Lèze, Lagrâce-Dieu, Marliac,

Mauressac, Mauvaisin, Miremont, Monestrol, Montclar-Lauragais,

Montesquieu-Lauragais, Montgeard, Nailloux, Pinsaguel, Pins-Justaret,

Puydaniel, Renneville, Roquettes, Saint-Léon, Saubens, Seyre, Le Vernet,

Vieillevigne, Villate.

L’ensemble de ces mesures entreront en vigueur à partir du vendredi 8 septembre à 8h00.

En fonction des évolutions constatées, l’ensemble de ces mesures pourra être modifié par arrêté préfectoral.

En dehors des zones déjà restreintes, l’ensemble de la population est également appelée à adopter des pratiques économes pour une utilisation raisonnée et vertueuse de la ressource en eau. Le préfet de la Haute-Garonne recommande ainsi sur l’ensemble du département :

-d’éviter d’arroser les potagers et les jardins entre 8h et 20h ;

-de limiter le lavage des véhicules ;

-d’éviter le remplissage et la mise à niveau des piscines diurnes.

Une conférence de presse a été donnée par le préfet suite au comité de

vigilance pour faire un premier bilan de la gestion de la période estivale 2017 et les perspectives qui se présentent dans un contexte de réchauffement climatique.

Une prochaine réunion du comité de vigilance eau est prévue le 18 septembre prochain.