Baisse des dotations aux collectivités locales

 Carole Delga : « Les projets de nos territoires ne peuvent pas être la variable d’ajustement du budget de l’Etat ! »

 

 

A la découverte de l’annulation par décret de 300 M€ de dotations de l’Etat, la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée Carole Delga a souhaité réagir :

 « Le 17 juillet dernier, comme de nombreux élus locaux, je participais à la conférence des territoires voulue par le Président de la République. Je saluais la volonté affichée alors, celle d’impliquer les collectivités dans le projet du gouvernement.

 Mais à quoi bon réunir les forces vives des territoires en prônant la confiance et le dialogue pour apprendre 15 jours après par la presse que les règles ont changé ? On parle aujourd’hui de 300 millions d’euros de dotations envolés ; et qu’en sera-t-il demain ?

Ces coupes budgétaires surprises toucheraient les fonds de soutien à l’investissement local et les aides à la politique de la ville. On supprime ainsi des crédits déjà fléchés par les collectivités en faveur d’équipements importants, écoles, médiathèques, réseaux, ou en faveur d’associations qui, de fait, vont se retrouver en difficulté.

 Les projets portés par les acteurs publics, économiques ou associatifs de nos territoires ne peuvent pas être la variable d’ajustement du budget de l’Etat !

Je regrette l’absence de clarté et la méthode choisie. La République des territoires, à laquelle nous croyons et qui guide notre action ici en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, est basée sur le dialogue et le travail collectif. J’ai été en responsabilité ministérielle, je connais la situation financière de l’Etat.

Mais on ne peut pas gouverner dans son coin uniquement à la calculette ! Pour répondre aux défis qui nous font face, rassemblons-nous, échangeons et trouvons des solutions. C’est ce qu’attendent nos concitoyens. Ce dialogue est indispensable pour un Etat véritablement connecté aux territoires et à leurs enjeux » a notamment déclaré Carole Delga.