Et oui, l’amour pour certaines personnes rime avec toujours et a un parfum de longévité !

C’est ainsi que Dimanche 30 juillet 2017, Marie-Thérèse Sanac et René De Oro ont renouvelé les vœux qu’ils avaient échangés le 30 juillet 1957. La première fois, c’était à Toulouse. Cette fois-ci, ça s’est passé au Fauga, commune où ils ont créé leur nid familial. Et le nid fut accueillant pour leurs 3 enfants, leurs 6 petits-enfants et leurs 7 arrière-petits enfants.

Ils s’étaient bien préparés, grâce à leurs petits-enfants qui, durant la semaine précédente, avaient concocté une surprise, celle de l’enterrement de leurs vies de jeune fille et de jeune garçon.

Pour ces noces de diamant aux couleurs catalanes, ils avaient d’abord rendez-vous à la Mairie où Mario Isaïa, 1er édile et ami de la famille, a officié dans le respect des règles citoyennes : Les « Jeunes Promis » se sont juré fidélité, se sont engagés à apporter une bonne éducation à leurs enfants ( mais le travail semble déjà bien fait !). Il leur a ensuite remis la médaille de la Ville gravée à leurs 2 noms ainsi que la copie de leur acte de mariage de 1957 et une « attestation de noce de Diamant», tout cela dans une ambiance joyeuse.

Ensuite, ce fut le passage à l’église que Marie-Thérèse et René connaissent tant puisqu’ils sont les « Gardiens du Temple » et les historiens de ce bâtiment.

Là, ce fut un autre Mario qui a officié !

Mario Daminato, prêtre ami et complice, a servi une messe colorée, chantée (Merci à leur amie Weiss pour ce superbe Ave Maria de Schubert interprété a capella). La livraison des alliances par Ballon porteur, USAP oblige, a surpris l’assistance !

La journée s’est terminée à la salle des fêtes avec l’orchestre « Ti’ Quartet » et, comme leur a donné rendez-vous Mario Isaïa : « On se retrouve dans 5 ans pour les noces de palissandre ».