La Via Garona est un chemin de randonnée pédestre, long de 170 km, qui relie les sites de Saint-Jacques de Compostelle entre Toulouse (Basilique Saint-Sernin) et Saint-Bertrand-de-Comminges (Cathédrale Sainte-Marie).

Elle traverse 41 communes, toutes situées sur le département de la Haute-Garonne, dont Toulouse, Muret, Noé, Rieux-Volvestre, Martres-Tolosane, Saint-Martory, Saint-Gaudens et Saint-Bertrand-de-Comminges.

Dès 2015, un travail partenarial a ainsi été engagé avec le Comité Départemental de Randonnée Pédestre (CDRP), appuyé par un accord cadre pluriannuel 2016-2020 qui a permis, notamment, de créer l’itinéraire Via Garona mais également de développer des chemins de randonnée autour du Canal des Deux Mers et de l’œnotourisme en Frontonnais.

Début 2017, après plus d’un an de travail entre les équipes du Conseil Départemental de la Haute-Garonne, du Comité Départemental de Randonnée Pédestre et du Comité Départemental du Tourisme, l’itinéraire Via Garona a été officiellement homologué chemin de Grande Randonnée (GR®861) par la Fédération nationale de randonnée pédestre, traduisant la qualité du parcours retenu.

Le Conseil départemental est le maître d’ouvrage de ce projet, pour un coût total d’investissement de 500 000 euros qui prévoit l’aménagement, la sécurisation, le balisage et la promotion de l’itinéraire.

La Via Garona ou chemin oublié de Saint-Jacques-de-Compostelle:

Véritable enjeu pour l’économie touristique et la préservation de la biodiversité, le développement du réseau de sentiers et chemins sur les espaces naturels fait partie des priorités du Conseil Départemental.

Ce nouveau chemin n’aurait pas vu le jour sans le soutien et la détermination de Maryse Vézat-Baronia assistée de Didier Cujives, tous deux conseillers départementaux, qui ont porté et mené à terme ce projet en seulement 2 ans.

La Haute-Garonne compte plus de 2 000 km de sentiers ouverts à la randonnée pédestre, mais aussi vététiste et équestre. A ce jour, 208 km de parcours itinéraires cyclables touristiques et de loisirs ont été réalisés sur le département dont  le Canal des deux mers (V80), le parcours Garonne, dans la vallée de l’Arize et dans la vallée du Salat.

Et c’est ainsi que ce samedi 1er juillet la voie était ouverte. Ils partirent 64 devant la Basilique Saint-Sernin et, par un prompt renfort, furent un peu plus nombreux en ce dimanche pour relier Muret à Noé. Mais il y a 94 inscrits pour l’étape Noé / Rieux-Volvestre. Et les organisateurs de la Fédération Française de Randonnée attendent jusqu’à 130 marcheurs inscrits sur les dernières étapes.

A l’arrivée, devant le « Mur des Lépreux », les marcheurs étaient accueillis par Céline et Laure de l’Office du Tourisme du Muretain Agglo qui leur ont présenté le programme de l’après-midi : Visite du musée « Clément Ader et les Grands Hommes » et de l’église Saint- Jacques avant de rejoindre le bivouac du soir en empruntant le « Sentier Fleuri ». Là, un excellent menu pyrénéen, avec garbure traditionnelle, les attendait.

Dimanche, elles et ils sont partis de bonne heure, avant 9h00, avec un bivouac pour le casse-croute vers 13h00 devant la chapelle de Saint-Amans au-dessus du superbe hameau champêtre d’Estantens, avant de rejoindre Noé où une réception musicale en la Maison de Pardailhan les attendait.