Législatives : Michel Montsarrat se lance dans la mêlée.

Ancien international de rugby et aujourd’hui restaurateur à Luchon, Michel Montsarrat est donc issu de la société civile. Tout comme sa suppléante Sabine Godet, professeur de technologie au collège de Rieumes. Elle est aussi élue depuis 14ans et représentante au SIVOM en charge des affaires scolaires.

Ils s’engagent à représenter le Comminges-Savès à l’assemblée nationale mais surtout la voix de ses citoyens. Ceci dans l’esprit de renouveau démocratique, en dépassant les clivages traditionnels, pour porter un projet progressiste.

Un groupe de référents pour chaque thématique.

« Chaque thématique est ainsi abordée par des spécialistes en la matière. Nous continuerons à travailler ensemble même après mon élection. En contact avec le domaine entrepreneurial qu’il connait bien, Stéphane Bachelier coordonnera leurs préoccupations et fera remonter leurs revendications, leurs propositions. Nicolas Longeaux, médecin urgentiste coordonnera la problématique de la santé en milieu rural. Mathieu Estadieu, primé au salon de l’agriculture, fera remonter les questionnements et les espoirs du monde agricole. Dans le domaine sportif Elie Baup, célèbre entraîneur de foot ou Marie-Laure Brunet, championne olympique en biathlon, seront mes référents pour le sport….

Ils constituent tous dans leur domaine un groupe de réflexion et force de propositions sur lesquels je m’appuierai toujours. C’est une autre approche, être toujours à l’écoute du citoyen, de leurs attentes. Je suis proche du monde de l’entreprise qui me soutient. Je les côtoie  depuis longtemps et partage leurs problématiques. Je représente l’UMIH dans le sud du département. J’ai toujours cru au festival des créations télévisuelles de Luchon et depuis le début le promeus car c’est une publicité extraordinaire. Il faut dynamiser le tourisme, tant culturel que sportif et notre territoire est riche. Bien sûr l’Espagne, par sa proximité doit être une de nos priorités. »

Pourquoi cet engagement politique aujourd’hui ?

« Une rencontre décisive avec Emmanuel Macron, ce renouvellement politique, la vie politique en elle-même change. J’ai  donc la connaissance du terrain et du territoire, autrement que politique. Je ne ferai pas la « tournée » des mairies, j’ai envoyé à chaque élu un courrier ils savent que je suis sur le terrain, toujours à leur écoute et un fidèle défenseur de leurs intérêts. Leur rôle n’est pas de donner de consignes de vote. Certains maires du Comminges sont sortis de ce clivage et s’en sortent à merveille, alors tous en route pour ce renouveau. Pour moi, cet engagement est un retour de ce que l’on m’a donné. J’ai eu la chance d’avoir de la réussite dans le sport, et dans les affaires et pour moi il est important de rendre ce que la vie m’a apporté de positif. »