C’est portée par l’éclatante victoire d’Emmanuel Macron élu comme plus jeune président de la République Française et forte des expressions des votes au premier tour de la présidentielle dans la 7° circonscription qui la placent comme un des meilleurs remparts contre le front national, qu’Elisabeth Toutut-Picard se tourne désormais vers les législatives.
Elle vient de débuter sa campagne par l’inauguration de son local situé au 5 avenue Pierre d’Aragon. De très nombreux « marcheurs » avaient répondu présent à l’invitation de la candidate. Des militants et sympathisants poussés par une dynamique collective qui croient en la victoire de leur candidate. C’est sous un beau soleil qui accentuait le côté festif et joyeux du moment que la cérémonie s’est déroulée. Un décorum des plus attrayants a permis de découvrir la toute nouvelle charte graphique du mouvement.

 

La candidate se présente aux électeurs de la 7° circonscription

Elisabeth Toutut Picard est âgée de 62 ans. Elle est mère d’un fils de 23 ans. Elle habite Rieux-Volvestre avec son mari Jacques Picard qui l’ a d’ailleurs confortée à se présenter aux élections. Élisabeth Toutut-Picard est directrice d’hôpital à Toulouse et adjointe au Maire de Toulouse chargée de l’environnement (au titre de la société civile). Elle est diplômée de Sciences Politiques (IEP de Toulouse) et a un DESS (Master 2) de Psychologie sociale et de la vie du travail (UER Toulouse Mirail). Elle n’avait, jusqu’à ce jour, jamais adhéré à un parti politique.

La candidate a souhaité présenter l’ensemble de son équipe de campagne en précisant le rôle de chacun. Nous n’en citerons que 2 : Gérard Ader comme responsable des finances et Loïc Bel comme directeur de campagne.

La présentation de sa suppléante

C’est avec une certaine solennité qu’Elisabeth Toutut-Picard a dévoilé l’identité de sa suppléante. Il s’agit de Cécile Ha Minh Tu. Selon sa biographie officielle, « elle est âgée de 55 et a partagé son temps entre engagements associatifs et politiques et une vie professionnelle bien remplie. De Thomson Espace à Airbus, en passant par Alcatel, elle a une connaissance approfondie de l’industrie française, de ses atouts et des défis qui l’attendent.

Grâce à son passé de militante associative et politique, de la suppression du péage de Roques aux campagnes de Martin Malvy et de Lionel Jospin, conseillère générale du canton d’Auterive de 2008 à 2014, elle a noué des relations très fortes dans la 7ème circonscription. Tous ceux qui l’ont côtoyée apprécient son professionnalisme, son sens de l’écoute et du service. »

 

Elisabeth Toutut-Picard, qu’est-ce qui vous a conduit à marcher avec Emmanuel Macron ?

« En lisant son livre Révolution, j’ai eu le sentiment qu’il avait très bien saisi les enjeux de notre époque. Comme lui, je regrette que les clivages politiques entravent le bon fonctionnement de la démocratie. Comme lui, je considère que le renouveau démocratique passe par un travail collectif pragmatique qui doit s’affranchir des étiquettes partisanes et des idéologies. Il est temps que les élus de tous bords surmontent leurs différends et fassent émerger les idées dont notre monde a besoin.

J’ai donc rejoint le mouvement En Marche ! qui m’a investie pour les élections législatives des 11 et 18 juin prochains. J’ai eu la chance de rencontrer Emmanuel Macron et j’ai été frappée par sa capacité d’écoute et sa bienveillance. Le 7 mai dernier, il a été choisi par 66,1 % des Français et près de 73 % des Haut-Garonnais. C’est un signal extrêmement positif pour l’action que je désire mener. »

Et votre slogan de campagne ?

Donnons le pouvoir aux idées neuves.