Cette année, la Mairie de Muret organise la Journée de la propreté sur trois jeudis consécutifs dans le parc de Dalayrac et dans les locaux de l’EMEA (Ecole Municipale d’Enseignement Artistique).

La première matinée s’étant déroulée le jeudi 4 mai avec succès, l’événement s’est répété le jeudi 11 et se poursuivra jeudi 18 mai 2017 au matin. Trois écoles élémentaires et leurs classes du CE1 au CM2 participent : Mermoz, Vasconia et Saint-Exupery. L’occasion, le temps d’une demi-journée récréative, de sensibiliser les petits à la conservation de l’environnement à travers diverses activités ludiques.

Pour cette année, l’accent est mis sur le tri sélectif.

La Journée de la propreté est un événement annuel initié par la ville de Muret depuis quelques années maintenant. Cette année, il s’intéresse particulièrement aux scolaires. Il accueille des enfants âgés de 7 à 11 ans au parc Dalayrac et dans les locaux de l’EMEA, le temps d’une demi-journée, afin de sensibiliser les enfants par la discussion et la participation à divers jeux au thème du tri sélectif. Pour se faire, la mairie met à disposition une poubelle gonflable géante, trois machines de démonstration, d’un périmètre de jeu pour mettre en place une compétition de triage de déchets entre classes, ainsi que d’un point d’information sur le tri sélectif.

Conformément au plan Vigipirate, la Police Municipale couvrira le lieu et le parc Dalayrac n’aura qu’une seule entrée (face à l’école Mermoz), pour la sécurité des enfants et leur bien-être au cours de cette journée.

Les enfants profitent également de deux expositions mises en place dans l’enceinte de l’EMEA. L’une est fabriquée par leurs soins en amont en classe sur le thème « Les gestes de la propreté dans ma ville », l’autre est fournie par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie).

La Journée de la propreté est un dispositif mis en place dans plusieurs villes. Muret s’en est emparé à partir de 2011, avec pour cible pour cette année les écoles élémentaires (même si tous les habitants sont autorisés à y assister et à s’informer).

« C’est une journée d’information, de communication sur ce qui existe et de sensibilisation aux gestes quotidiens » résume Rachida Belouazza, adjointe de quartier.

Crédit photo de Rachida Belouazza : « La Dépêche du Midi »