La classe musique du collège Didier Daurat de Saint-Gaudens est en pleine effervescence.

En effet, ils officient à la première partie du concert du  crooner et non moins dandy Hugh Coltman. Une mise en bouche jazz pour vous faire patienter jusqu’au  Festival Jazz en Comminges. Celui-ci se déroulera comme chaque année depuis 15 ans déjà au parc des expos de Saint-Gaudens pour le week-end de l’ascension, c’est à dire du 24 au 28 mai.

Dernières répétitions, et la tension monte tout doucement, il faut être au top. Gros défi pour ces adolescents et leur professeur de musique Sylvie Navarre. Pour elle c’est un gros challenge mais ce n’est pas cela qui lui fait peur. Elle a toute confiance en ses élèves et en son travail. Apprendre en s’amusant, tout en restant rigoureux voilà sa devise. Et je dirais aussi, relever les défis qu’elle s’impose. L’important pour elle, est de passionner ses élèves, les impliquer en se confrontant à la scène, et pas n’importe lesquelles…

Investissement personnel très important, mais quand on aime… on ne compte pas. En effet, elle doit réécrire les partitions, les adapter à la classe,  parfois même les écrire directement, contacter les artistes, et pas des moindres. Souvenons-nous du clip réalisé sur « le lac » de Julien Doré et envoyé à l’artiste, qui souhaite les inviter a son concert…. Cette année la classe Cham s’est déjà confrontée à la scène et au public. Deux concerts au mois de mars à l’auditorium du Saint-Gaudens, sur le thème des comédies musicales étaient ouverts au public et sur la scène du Phare à Tournefeuille.

Vous retrouverez nos jeunes espoirs en concert tout au long du Festival Jazz en Comminges.

Beaucoup de répétitions encore pour cette première présentation au parc des expos vendredi 28 avril, puisqu’ils joueront un morceau de chaque artiste qui montera sur scène lors du festival. Lors du festival, ils accueilleront chaque artiste avec leur morceau. Vous retrouverez nos jeunes espoirs tout au long du festival sur le off.

Que de fierté, que de talent. La scène a permis à certains élèves de prendre confiance en eux et d’être aussi plus attentifs en classe, faire preuve de plus de concentration. Sylvie Navarre constate une évolution de ses élèves, plus de discipline, d’écoute, de respect et d’entraide, un véritable épanouissement pour certains. «  Certains ont de vrais talents, à nous de les faire éclore.  Ces jeunes ados sont fabuleux, talentueux. Certains font de l’impro, certains écrivent des textes, d’autres très doués en MAO. Et puis leur très grande joie : ouverture à la rentrée d’une classe CHAM au lycée. »

Alors soyons tous CHAM et venons les encourager sur scène ou sur le off du festival.