Joyeux anniversaire Petite République

Petite République.com vient de fêter ses 1 an. Parti de rien, avec juste ce qu’il faut de volonté et de détermination pour réussir un projet audacieux, ce journal exclusivement web (au moins pour l’instant!) est devenu incontournable dans le paysage média du Sud-toulousain et du Comminges. Un petit bureau, un ordinateur et un certain culot mais cette conviction qu’un journal web était voué à la réussite avec le relais indispensable des réseaux sociaux.

Alors on s’est retroussé les manches et on a travaillé et travaillé encore. Après avoir fait ses preuves dans le Volvestre avec l’aide de l’agence Bel et Bien Vu que je remercie vivement pour la qualité de son travail en qualité de webmaster, Petite République.com s’est étendue, non pas de l’Atlantique à L’oural, mais de Muret à Luchon.

Au fur et à mesure, des correspondants locaux et des journalistes professionnels sont venus rejoindre l’équipe. De grands noms nous ont accordé des interviews (Pierre Rabhi, la ministre des affaires étrangères du Tibet en exil, l’économiste François Morin, le grand maitre du Grand Orient de France etc…) Région, Département, Préfecture, Pays du Sud-toulousain, communauté de communes, communes, police et gendarmerie nous ont accrédités, signe d’une reconnaissance et d’un travail sérieux. Même si on les égratigne parfois, nos politiques locaux ont apprécié le concept et ont, pour le plus grand nombre, compris l’intérêt d’un tel média de proximité. Il n’y a pas de vraie démocratie sans contre pouvoir.

Mais c’est grâce à vous, fidèles lecteurs, que tout ceci reste possible. Au fil du temps, vous êtes devenus de plus en nombreux et le bouche à oreille a bien fonctionné, sans parler du partage Facebook, nécessité absolue des temps modernes ! Pour les 1 an, nous avons fêté notre 120 000ème lecteur et plus de 210 000 pages ont été lues. Vous êtes désormais en moyenne entre 4000 et 6000 lecteurs par semaine à consulter Petite République.com. Nous sommes maintenant 8 à travailler pour petiterepublique.com, auxquels on doit ajouter deux commerciaux pour la publicité. Nous disposons maintenant d’une salle de rédaction qui nous permet de nous réunir dans les meilleures conditions.

Mais rien n’est jamais acquis comme le chantait l’ami Georges Brassens. Stagner, c’est mourir. Nous continuerons donc à vous donner le meilleur de nous-même pour garantir la pérennité de ce nouveau média qui fait parler de lui. Nous ne transigerons jamais sur les valeurs de citoyenneté, de laïcité et de probité que nous entendons défendre.

Mais pour s’affirmer, nous avons besoin de compléter l’équipe par de nouveaux correspondants de presse locaux. Où que vous habitiez sur le territoire couvert par le journal, si vous vouliez rejoindre l’équipe de petiterepublique.com, n’hésitez pas à nous contacter à contact@petiterepublique.com. Ne soyez pas effrayé, le travail de correspondant de presse local est un travail passionnant et on vous aidera à débuter dans la joie et la bonne humeur qui règne au sein de l’équipe.

Très chers lecteurs, merci de votre fidélité. Soyez persuadés que toute l’équipe y est très sensible.

Si vous êtes artisan, commerçant, industriel, institutionnel, n’hésitez pas à nous contacter pour promotionner votre savoir-faire. Les responsables de la publicité vous trouveront une solution qui correspond à vos besoins.

Yannick Foucaud, rédacteur en chef