Jean-Yves DUCLOS, Maire de Saint Gaudens et Jean-Luc SOUYRI adjoint à la culture, ont invité Bernard BROS, maire de Carbonne, et Anne-Marie ABBAL pour une inauguration originale.

En présence de Bernard Bros, maire de Carbonne, Anne-Marie Abbal, fille du sculpteur André Abbal, a dévoilé ce vendredi 6 janvier une plaque en mémoire de son père. Située à l’entrée de la rue qui porte son nom, elle retrace brièvement la vie de l’artiste.

André Abbal est né à Montech (82) en 1876 et est mort à Carbonne (31) en 1953. Fils et petit-fils de tailleur de pierre, il a étudié à l’école supérieure des beaux-arts de Toulouse puis à celle de Paris. Mais c’est à Carbonne qu’il se marie en 1921 à Berthe Lécussan qui est originaire de Saint-Gaudens. L’apogée de sa carrière se situera en 1936-37. Une citation résume sa vision de la sculpture : «Qui ne voit pas dans la pierre l’œuvre qui s’y trouve ne doit pas y toucher ». C’est à son épouse que l’on doit l’arrivée de deux œuvres du sculpteur dans la commune. La première est la Femme allongée sur un lion (dite aussi l’Europe) installée boulevard des Pyrénées. La seconde est un médaillon inclus dans le monument aux morts installé dans la cour du collège Leclerc (où le père de Berthe Lécussan était professeur de mathématiques).