Durant la trêve des confiseurs, les dirigeants du club de rugby féminin font le point. Les entraineurs Jérôme Audoubert, Jean-Pierre Lurde, Stéphane Laporte ainsi que Francis Cabal, Président du PSTFR sont unanimes. «  A début de cette nouvelle aventure en Fédérale 1, nous étions  à la fois impatient et dans la plus grande incertitude.  Il nous fallait souder un groupe, pour certaines recrues leur apporter tout le bagage rugbystique qui leur manquait.  D’autre part, nous étions dans le flou absolu, ne sachant pas comment nous positionner face à des grosses équipes comme Narbonne, Pau, Gaillac, Chambéry ou Marseille… Aujourd’hui, à mi-parcours, n’ayant subi qu’une seule défaite, nous voici dans le trio de tête. Nous pouvons dire qu’après beaucoup d’émotions, nous sommes très satisfaits de l’entame de saison ».

En tant que président, Francis Cabal précise : «  je dois féliciter l’ensemble des joueuses qui, par leur sérieux et leur travail portent haut les couleurs du club. Je tiens ici à inclure dans mes félicitations les cadettes qui tutoient la 1ère place dans leur catégorie. Elles sont l’avenir du club. Je n’oublie pas non plus le travail de tout le staff. Par leur compétence, ils font  profiter les joueuses de leur expérience ».

Cette trêve à permis d’accueillir Anaïs Lopez. Elle arrive d’Espagne où elle jouait en universitaire. Le maintien en Fédérale 1 sera le premier objectif du PSTFR. Les matchs retour seront importants. Le premier déplacement se fait à Saint-Mandrier le 15 du mois. Francis Cabal conclut notre rencontre sur ces mots : «  Je souhaite pour conclure que le public déjà nombreux se multiplie. Nos filles ont besoin d’être encouragées, elles le méritent.  A tous je dis, que 2017 soit pour vous source de bonheur, de joie, de prospérité dans vos familles et dans le sport ».