Lorsque la porte de 2017 s’est ouverte dans un hallo de lumière éblouissant, celle de 2016 s’est refermée avec fracas, sans possibilité de faire machine arrière. Les «experts», si présents dans les médias, disent que c’est le côté inexorable du temps et que cela oblige à regarder de l’avant.

Le temps d’embrasser Pierre, Paul, Jacques ou Eléonore sur le seuil de la porte, le jour J à l’heure H, de textoter quelques formules à l’emporte pièces ou de recevoir des SMS collectifs qui glacent le sang par leur impersonnalité et nous voila à la découverte d’un monde nouveau qui nous réservera, sans nul doute, nombre de surprises. Le changement d’année est un rituel de passage symbolique qui ouvre des perspectives.

Il suffit donc de les espérer bonnes, de les vouloir bonnes. C’est pour cela que je vous souhaite le meilleur, en ce sens qu’il faudra toujours regarder l’Autre avec bienveillance et affection. Prenez soin de votre capital santé aussi car, malgré les progrès de l’humanité et des sciences, il n’est pas à l’abri de désagréments.

Soyez en quête de joie et de bonheur qui réchauffent les coeurs, qui mettent des sourires dans les yeux et sur les lèvres. Prenez soin de vous et de ceux qui vous entourent, tuez cet individualisme qui est un véritable poison de nos sociétés dites modernes. L’histoire nous a appris que nous sommes tous potentiellement des étrangers, un jour ou l’autre. Nous sommes tous des citoyens du monde qui doivent tendre la main avec bienveillance à celui qui souffre plutôt que tourner la tête ou s’en laver les mains comme a pu le faire en son temps Ponce Pilate.

Ne subissez pas, dos courbé, les choses qui vous sont imposées par je ne sais qui pour je ne sais quoi. Relevez la tête, soyez acteur de votre destin car c’est vous qui décidez. L’individu et le peuple sont toujours souverains.

Soyez utopiste car l’avenir leur appartient. Les vérités d’aujourd’hui ne sont, fort heureusement, pas celles de demain et rêver c’est vivre. Non, il n’y a pas qu’un chemin à suivre qu’on voudrait vous imposer, il y a votre chemin, celui que vous aurez choisi.

Au nom de toute l’équipe de rédaction, je vous souhaite de rester debout et de cheminer dans la sérénité durant toute cette année 2017.

“La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un.”  Daïla Lama