Ce vendredi 2 Décembre, la direction parisienne était attendue à l’EHPAD de Barbazan pour rencontrer les instances locales.

Tous attendaient des informations sur un éventuel repreneur de l’EHPAD de Barbazan, dont on ne parle plus. Madame la sous- préfète, en représentante de l’état, était présente. Accompagnée de la directrice de l’ONAC, elle a reçu le personnel. Aucune garantie n’a été apportée sur la pérennité de l’établissement, avançant même qu’il n’y aurait pas de difficulté à répartir les résidents a la maison de retraite d’Antichan et autour . Mais il ne reste que 5 lits de disponible, quelle solution pour les autre ?

Et le personnel qui s’en soucie ?

Une visite qui n’a apportée aucune réponse, mais qui amène beaucoup de doutes sur la volonté réelle de trouver une solution pour la continuité de cet établissement.

Dans ces conditions on entend l’inquiétude du personnel sur leur avenir, qui semble compromis.

Lire aussi : http://www.petiterepublique.com/2016/12/01/ehpad-de-barbazan-54-emplois-menaces/