La «Maison de l’habitat, de l’énergie et du bien vieillir » accueillera donc un nouvel outil de prévention. Ce sera l’une des 4 installées en Occitanie, à Castres, à Mazamet et dans le Gers.

Avec cette machine, deux utilisations sont possibles.

Celle dite de « télésurveillance » permet à un médecin, dans le cadre d’un acte de prévention ou de suivi d’une maladie chronique, de suivre à distance les constantes physiologiques d’un patient et d’intervenir rapidement si nécessaire (consultation en urgence, téléconsultation, appel téléphonique). Avec cette option, les patients effectuent eux-mêmes les gestes médicaux, aidés par une voix off et un film qui indique comment utiliser les appareils.

Ensuite, les résultats récoltés sont envoyés au médecin traitant via le site « jemesurveille.com » pour que ce dernier puisse établir un diagnostic. Cette option est intéressante pour le suivi des patients hypertendus (prise de la tension artérielle, 3 mesures), celui des insuffisants cardiaques (mesure du rythme cardiaque), ou encore des patients obèses (contrôle du poids, de la taille, et de l’IMC)

Désormais, les habitants de l’Agglo du Muretain pourront, grâce à cette cabine, s’ausculter eux-mêmes à la loupe.

Mais pour effectuer ces actes médicaux, les utilisateurs seront accompagnés d’un médecin virtuel ou réel, avec différentes configurations possibles. Et pour les sceptiques, ou les personnes allergiques aux nouvelles technologies, pas de panique. Un médiateur sera même aux abords de la cabine pour renseigner et aider les personnes sur la marche à suivre. « Cette cabine a été conçue pour être facile d’utilisation ! », insiste le Dr Franck Baudino, concepteur de la machine.