Mercredi dernier, vers midi, un camion de ramassage des déchets ménagers de la communauté des communes du Volvestre est entré dans l’agglomération de Carbonne en empruntant la D62. Cet axe routier comporte un passage sous un pont et une signalisation par différents panneaux en précise pourtant la hauteur limitée. Ignorant totalement cette restriction de circulation le conducteur du camion benne est venu s’encastrer avec une violence inouïe dans le tablier du pont sur lequel passe la ligne de chemin de fer Toulouse-Tarbes.

 

En arrivant sur les lieux, l ‘équipe d’intervention de la communauté de brigades de gendarmerie du Volvestre a craint le pire. Fort heureusement le conducteur et son passager ne furent que légèrement blessés. Ils ont toutefois été évacués sur un hôpital toulousain pour des examens de contrôle.

 

Pourquoi donc ce chauffeur expérimenté s’est-il engagé sur cette route ? Une enquête a été ouverte par les services de la gendarmerie mais la violence du choc et l’absence de freinage initial indiquent clairement que le conducteur n’avait aucune conscience de se trouver dans un endroit qui lui empêchait tout franchissement en raison de la hauteur de son véhicule. Malaise, distraction, fatigue seront quelques unes des pistes étudiées par les enquêteurs.

 

Il a fallu dégager le camion avec d’immenses précautions. Pour des raisons de sécurité, la ligne SNCF a été bloquée durant 5 heures le temps de vérifier que toutes les conditions étaient réunis pour que les trains repassent sur l’ouvrage sans aucun danger et sur une seule voie.

 

Dans leur malheur les deux protagonistes ont eu beaucoup de chance.