Une tradition qui réunit les institutionnels, les élus, les retraités et amis de la gendarmerie.

La célébration de la Sainte Geneviève vient de se dérouler à Carbonne. Son maire, Bernard Bros, a souhaité la bienvenue à toutes les unités de l’arrondissement de Muret et à la nombreuse assemblée. Il s’est félicité des relations que peuvent avoir les élus avec les gendarmes. Le chef d’escadron Julien Delforge, nouveau commandant de la compagnie de Muret, présidait cette cérémonie pour la première fois suite à sa récente affectation. Dans son discours, il remercia les élus (au rang quelques peu clairsemés), les autorités civiles, militaires et catholiques de leur présence. Il rappela : «La tradition commande à travers l’image de Sainte Geneviève de rappeler les valeurs qu’elle sous-tend et de s’y ressourcer : tradition, travail, confiance et respect…. Dans nos villages, villes et cantons, les gendarmes sont les fantassins de l’autorité de l’Etat, à l’écoute et au service de chacun, attentifs et rigoureux dans l’application des lois de la République.» Il conclut par ces mots : « Soyez convaincus qu’ils (les gendarmes) ont à cœur de mener à bien la sécurité publique, celle des biens et des personnes et que celle-ci reste le plus sûr garant de la démocratie à laquelle nous sommes tous très attachés ».

Monsieur le Sous Préfet de Muret devait lui répondre : « Je veux souligner que ce plaisir tient aussi aux valeurs que nous partageons et que nous cultivons… les valeurs républicaines… le sens du service…le respect de la Loi…Servir la Loi, être gendarme, c’est aussi une éthique : le service de la Loi est difficile, parfois ingrat. Cela réclame toujours courage et abnégation…Je profite donc pour vous témoigner la satisfaction et la fierté que j’éprouve à travailler à vos côtés depuis bientôt 4 ans…Je l’invoquerai (Sainte Geneviève) particulièrement en ce jour afin qu’elle se penche avec une sollicitude particulière sur les gendarmes de la compagnie de Muret afin que, vous qui nous protégez, soyez à votre tour sous sa bienveillante protection.». Il conclut par ces mots : « Croyez en votre mission, ayez confiance totale envers vos chefs et soyez assurés de la confiance et de l’estime de tous les français. Bonne sainte Geneviève à tous. »

Après les applaudissements qui marquaient la fin de la partie officielle, le reste de la journée fut un moment de cohésion et de partage.

Historique :

C’est par décret en date du 18 mai 1962 que le pape Jean XXIII a solennellement désigné sainte Geneviève comme patronne de la Gendarmerie, dont il avait pu apprécier les engagements et le sens du service. Selon la tradition, lors du siège de Paris en 451, grâce à sa force de caractère, Geneviève, qui n’a que 28 ans, convainc les habitants de Paris de ne pas abandonner leur cité aux Huns.

Dans les années 1960 où le principe de laïcité et de neutralité de l’Etat n’était pas visiblement de mise, il était coutume de confier un Saint à toutes les Institutions françaises ainsi qu’à différentes corporations! Une tradition qui perdure…