C’est l’article que l’on souhaiterait ne pas écrire. Hélas, comme chaque année, depuis 32 ans, à l’entrée de l’hiver, on est bien obligé de constater que les Restos du cœur sont toujours à pied d’œuvre.

En cette période électorale, s’il est bien un sujet qui ne fera pas l’objet de débats, de projets, de promesses, c’est bien cette précarité qui touche de plus en plus de nos compatriotes sur l’ensemble du territoire.

Dernièrement, le Secours catholique a remis son rapport statistique annuel. Il en ressort que 1,5 millions de personnes sont en situation de pauvreté en France.

Dans notre département de la Haute-Garonne, le taux de pauvreté est de 12%. Une pauvreté qui touche de plus en plus les familles monoparentales. Une précarité qui se fait ressentir beaucoup plus en milieu rural, avec un taux qui avoisine les 20%.

Dans des communes au sud du département, notamment en Comminges, ce taux de pauvreté atteint les 24% de la population. Un territoire dans lequel vivent des agriculteurs et retraités bénéficiant de revenus très faibles…

Depuis la création des Restos du cœur, en 1985, sur une « petite idée » de Coluche, plus de deux milliards de repas ont été servis en France.

Lors de la précédente campagne d’hiver, 132,5 millions de repas ont été distribués dans les 2.112 antennes des Restos du cœur.

Parmi les bénéficiaires, des mères célibataires, des étudiants sans argent, des retraités…

A Luchon, la campagne d’hiver débutera vendredi matin, 25 novembre.

Les 14 bénévoles travaillent depuis plusieurs jours pour accueillir chaleureusement et humainement les trente familles inscrites ces derniers jours.

Une bonne nouvelle toutefois, cette année, les Restos du cœur de Luchon sont installés dans leurs locaux, situés dans l’ancienne école des Isards.

Après Montauban-de-Luchon et une salle commune à la mairie de Luchon, les bénévoles des Restos du cœur sont particulièrement heureux de pouvoir, enfin, disposer d’un vrai local où ils peuvent entreposer les denrées alimentaires sans être obligés de les transporter, comme les années précédentes, après les permanences hebdomadaires.

Marc Venturin, le responsable de l’antenne des Restos du cœur du Pays de Luchon, tient à remercier chaleureusement le maire Louis Ferré et Joseph Saint-Martin, conseiller municipal et vice-président du CCAS, pour ce local dédié aux Restos du cœur.

« Il est toujours possible de s’inscrire au cours de la campagne d’hiver » nous indique Marc Venturin. Pour cela, il faut se rendre le jeudi matin ou le vendredi après-midi, au local des Restos du cœur, accès par la rue Laity, derrière l’ancienne école de la place du Marché.