Cela fait déjà 10 ans que l’ école de musique de l’Arize est en activité. Une bonne renommée, des professeurs compétents et surtout la volonté de permettre un accès à la culture musicale à tous. C’est en tout cas la politique que tentent de mener Bruno Verrier, le Président et Lucas Dédès, le directeur de l’école.

Des projets de développement pour l’école de musique.

Aujourd’hui les membres de l’association souhaiteraient la développer. Pour commencer, en ouvrant de nouvelles classes afin de pouvoir augmenter le nombre d’adhérents. Mais également, créer des ateliers de musique. Et enfin, aménager un studio d’enregistrement. Ce dernier répondrait à une demande grandissante de la part de groupes musicaux de la région.

Tous ces projets sont un moyen de maintenir et d’améliorer la culture musicale dans un milieu rural, et surtout son accessibilité au plus grand nombre.

Une structure en danger.

Les dirigeants de l’école luttent dans un contexte de plus en plus difficile.

En effet, comme pour beaucoup d’associations, l’école de musique manque cruellement de moyens : financiers, matériels et humains.

Des locaux supplémentaires permettraient d’ouvrir d’autres classes mais également de mener à bien tous ces projets. Pour justifier ses demandes, Lucas Dédès, le directeur, informe que l’ouverture d’un local en Ariège a permis une augmentation de 50% du nombre d’adhérents de l’école de musique.

Actuellement, le manque de locaux entraine le refus d’adhérents supplémentaires, principalement au niveau des groupes musicaux. De plus, les locaux actuels ne sont pas forcément adaptés à l’enseignement musical. Des améliorations sont à apporter.  Ne serait-ce qu’un double vitrage dans certaines salles. Il permettrait d’une part, une amélioration phonique et d’autre part, des salles mieux chauffées.

Côté humain, l’association a besoin de retrouver un peu d’énergie : « Nous sommes trop peu de personnes à nous battre pour maintenir l’école de musique en bonne santé » déclare Lucas Dédès, le directeur de l’école. « Nous manquons cruellement de bénévoles ». « Et pourtant une aide serait la bienvenue, surtout au niveau de la communication et du secrétariat ».

Le désintérêt des gens est une des premières causes. Par exemple, lors de l’assemblée générale en octobre, très peu de personnes étaient présentes.

D’ailleurs, lors de cette réunion, la principale question posée était de savoir si l’école allait lourir  mourir ou s’il faillait tenter de la maintenir.

Car ne pas pouvoir la développer, la met en danger. Bien sûr, la volonté de ses membres et de certains adhérents est qu’elle vive encore.

Un parent présent à l’assemblée générale le disait : « sans ces conditions, mon enfant ne pourrait pas prendre des cours de musique ». Une autre personne, quant à elle, expliquait que son installation sur Montesquieu a été influencée par la présence de l’école de musique.

Pourtant, d’ici l’année prochaine, cette école pourrait ne plus exister. La décision sera prise très vite, l’échéance est fixée à la rentrée en septembre 2017.

Une école pourtant en bonne santé.

Elle pourrait se développer avec quelques bonnes volontés, un peu plus de subventions et des locaux supplémentaires. Sa situation financière actuelle est saine, ce qui a permis notamment de ne pas augmenter le prix des cours depuis plusieurs années. Cette année, 48 personnes (enfants et adultes) prennent des cours de musique et 5 enfants sont inscrits en éveil musical. Pour la plupart, ils peuvent profiter de ces enseignements grâce à l’emplacement de l’école et à ses tarifs. Et 3 groupes musicaux (jazz, blues et rock) sont adhérents.

Trois cours ont ouvert cette année : un de guitare classique, un de flûte à bec et un dernier de trompette. Une dizaine de professeurs y enseignent. Et ce sont huit à douze communes qui sont touchées par cette école.

« C’est une école qui fonctionne grâce à la relation humaine » et c’est un appel aux bonnes volontés qui est lancé. Il serait dommage qu’une telle structure disparaisse alors qu’elle a encore un bel avenir devant elle.

 

Pour en savoir plus sur l’école de musique de l’Arize : http://www.ecolemusiquearize.fr/

Une audition de musique est prévue le samedi 17 décembre à 15h au plan d’eau à Rieux. Elle est ouverte à tous, ce sera l’occasion de faire la connaissance d’une partie de l’équipe ainsi que d’admirer le travail des musiciens en herbe de l’école.