Ce que tout le monde pensait impensable ou impossible vient d’arriver. Les Etats Unis viennent d’élire démocratiquement un président, qualifiable d’extrême droite, qui s’est autorisé toutes les dérives de langage et de comportement déplacé ou provocateur. Les citoyens américains ont rejeté avec force un système à bout de souffle et des politiques usés en qui ils avaient perdu toute confiance. Le monde vient de changer devant nous et le populisme se répand à travers la planète. L’heure est à la réflexion. Ce qui est devenu possible aux Etats Unis est devenu de facto possible en France. Les élections présidentielles du mois de mai 2017 prennent d’un seul coup une autre dimension. Les batailles d’égo des candidats des primaires tant à droite qu’à gauche, dans quelques semaines, perdent d’un seul coup de leur sens. A force d’agiter des chiffons rouges, de prôner les clivages dans une société en déconfiture, de protéger un système plutôt que de le réformer en profondeur, on a poussé la population vers les extrêmes. La crise de confiance envers le système et les politiques est identique de chaque côté de l’Atlantique. Alors oui, madame Marine Le Pen peut devenir la prochaine présidente de la République en France. Ce sont les électeurs qui en décideront car le peuple est souverain quoiqu’il arrive. Il est peut être urgent que chacun prenne la mesure de la situation et agisse. Sinon, chacun devra assumer ses responsabilités devant l’histoire.

trumplin