Après Paul Marie Blanc, maire de Bérat qui s’est porté candidat pour la primaire de la 8° circonscription, c’est autour de Joël Aviragnet de briguer cette investiture. Nous l’avons rencontré .

 

Une première question monsieur le Maire, êtes vous candidat à l’investiture du parti socialiste pour les législatives de 2017 ?

Effectivement je le suis. Élu suppléant de Carole DELGA en 2012, j’ai été député alors qu’elle était ministre. En me présentant, je souhaite mettre l’expérience acquise, au service du Comminges, du Savès, et de ses habitants; dans la continuité de la mission que les électeurs m’ont confié en 2012.

Ce mandat , je l’ai exercé en totale confiance avec Carole. Nous avons travaillé ensemble sur de nombreux dossiers et nous avons continué ensuite lorsqu’elle était ministre,en étant, moi même, député. Depuis qu’elle est présidente de région, je la représente régulièrement sur le terrain, dans les manifestations mais aussi dans de nombreuses réunions de travail. Nous avons la volonté et l’ambition de continuer à défendre et à valoriser ensemble, notre territoire.

Sur quoi s’appuie votre action politique ?

Mon action politique s’appuie sur des valeurs profondément humanistes, républicaines et socialistes.Élu maire d’Encausse les Thermes en 2008, j’ai toujours œuvré pour renforcer le lien social dans le village. Notre avenir est dans l’échange, le partage, le travail collectif. C’est cet avenir là, que je défendrai pour le Comminges et le Savès.

Et la connaissance du territoire ?

Ce territoire, j’en connais les particularités et les forces. J’en connais ses vallées, ses villes et villages et surtout ses habitants. Je mesure leurs besoins et leurs attentes, que ce soit en matière d’emploi, de solidarité, de santé ou d’éducation……

Quelle est votre expérience ?

J’ai pratiqué le travail législatif à l’assemblée avec assiduité. J’ai tissé des liens de qualité pour l’avenir.  Membre de la Commission des Affaires Sociales présidée par Catherine Lemorton, j’ai travaillé sur la loi Santé avec Marisol Touraine pour renforcer le financement et le rôle de l’hôpital public sur son territoire, surtout en milieu rural. J’ai aussi soutenu l’instauration du tiers payant. Dans la loi sur l’adaptation de la société au vieillissement de la population, je suis intervenu pour dégager des financements au profit de l’aide à domicile, surtout la nuit. Sur la loi de Protection de l’Enfance, j’ai travaillé avec Laurence Rossignol afin de garantir aux enfants accueillis une plus grande stabilité dans leurs parcours.

Une conclusion ?

Dans cette période où la société s’interroge, la défense de nos valeurs dans le travail législatif sera fondamentale. Nos territoires ruraux et de montagne ont aussi besoin d’être soutenus avec détermination.

J’aime ce territoire, je le défendrai avec passion.