La solution simple pour que la France aille mieux! Mode d’emploi.

La plupart d’entre vous sont partis en vacances se reposer. L’occasion de débrancher même si, contrairement aux éditions papier, vous pouvez, grâce au WIFI, rester en contact avec votre journal préféré. L’actualité, sauf exception, tourne au ralenti durant ce mois d’août. D’un point de vue national, les réfugiés ne se noient plus dans la Méditerranée, le site de Calais est si calme qu’il semble fermé, les polémiques « pour ou contre le tout sécuritaire » se sont tues par enchantement et même Daesh ne fait plus parler de lui. Tout est redevenu normal en France et dans le monde. En aôut, c’est le black out !

Il en va de même d’un point de vue local, la trêve estivale a endormi les sujets qui fâchent. Vous ne le savez pas encore mais tout ceci est de votre faute. Durant l’été, on ne regarde plus les journaux télévisés, on y préfère les jeux olympiques durant lesquels la côte de popularité de nos dirigeants politiques évolue en fonction du nombre de marseillaises jouées. Un point de popularité par hymne national entendu avec un bonus si l’on brandit un drapeau bleu blanc rouge!

On achète beaucoup moins les quotidiens nationaux ou la presse locale qui, de fait et en l’absence des politiques, ne propose que des articles de seconde zone. Pourquoi se fatiguer si l’on n’est pas lu ou entendu ?!

Quant aux politiques, sauf exception, ils ont disparu du paysage médiatique. Emmanuel Macron et son épouse, les pieds dans l’eau à Biarritz, sont du plus bel effet dans Paris Match. Dommage, on n’a pas photographié le CRS armé qui, du haut de son perchoir, guette la venue probable d’un terroriste sur la plage ! Peut être faudra-t-il mettre un policier chaque mètre sur chaque plage pour garantir la sécurité de tous les français puis les transférer dans chaque lieu de culte durant les cérémonies, tout ceci après avoir mis des blocs béton anti-char dans chaque espace public où la foule serait concentrée, afin d’éviter un nouveau camion fou.

Au mois d’août, ne montent au créneau des médias que les seconds couteaux des partis politiques, profitant ainsi de l’aubaine pour exister et se montrer un peu. C’est dur de se faire une place quand elles sont monopolisées par les mêmes depuis des décennies !

Ce qui faisait polémique pour un rien il y a seulement quelques jours, n’a, de fait, plus aucune importance. La loi travail a été promulguée au journal officiel dans la plus grande indifférence générale. Rappelons-nous des manifestations et de la France au bord de l’implosion ! Tout ceci pourquoi en fait ?

Ne nous y trompons pas, chacun prépare la rentrée qui, forcément, devrait être chaude, primaire oblige… On va retrouver cette France qui va si mal aux dires de tous. Le concert médiatique va reprendre avec son lot d’inconvenances et d’informations devenues insupportables. Les français, tête basse, vont reprendre le travail sans entrain et se nourrir à nouveau de ce climat qui devient chaque jour plus nauséabond.

Pourtant il serait si simple que la France aille mieux. Décrétons que le mois d’août dure toute l’année !

Pendant ce temps-là … fort de son succès, petiterepublique.com, prépare sa rentrée avec son lot de nouveautés et de surprises….