Comme il s’y est engagé dès le début de son mandat, Georges Méric a souhaité mettre en place dans les collèges du département des actions de sensibilisation et de transmission des principes et des valeurs de la République, permettant à chaque collégien de devenir un citoyen autonome, éclairé et responsable.

Les élus réunis en session, ont rappelé la priorité donnée par le Conseil départemental à la jeunesse. Ils ont ainsi adopté plusieurs mesures en faveur des jeunes visant à les soutenir dans leur scolarité et dans leur apprentissage à la citoyenneté mais également dans leur parcours vers l’emploi.

 

Ainsi, le Conseil départemental lancera en septembre 2016 un parcours laïque et citoyen pour les élèves de 4ème et de 3ème des collèges de la Haute-Garonne, soit 30 000 jeunes. Au total, plus de 140 projets proposés par des associations du département ont été retenus pour accompagner les jeunes dans l’appropriation des principes de la laïcité et des valeurs de la République, l’apprentissage de la démocratie et du vivre ensemble, la préparation à l’exercice de la citoyenneté et le développement de leur esprit critique.

 

Les élus ont également adopté un partenariat avec l’IEP Toulouse afin d’accompagner, par un tutorat étudiant, les ambitions des élèves en situation de défaveur vers les études supérieures longues et des parcours post-bacs dits « d’excellence ».

Enfin, une Mission départementale de l’engagement sera créée en partenariat avec l’Institut national de l’engagement, pour favoriser l’emploi des jeunes à la sortie du service civique.

 

« L’actualité montre l’urgence et la nécessité de restaurer les valeurs républicaines, et le collège contribue activement à cette mission en garantissant notamment la formation des futurs citoyens » a déclaré Georges Méric.

« Il nous faut combattre l’idée du déterminisme social afin que chaque élève puisse tenter sa chance et accéder à un emploi. Nous devons donner à la jeunesse de notre département les moyens de son épanouissement, de son autonomie et de sa réussite » a conclu le président du Conseil départemental.