Lancement de Haute-Garonne Numérique

Jeudi 7 juillet, le président du Conseil départemental Georges Méric a ouvert la séance d’installation du Syndicat Mixte Haute-Garonne Numérique.
Cette structure aura en charge le déploiement, la mise en œuvre et la gestion du haut-débit sur le département de la Haute-Garonne.
Composé du Conseil départemental, de 26 EPCI et de 15 communes de la Haute-Garonne, Haute-Garonne Numérique compte 42 membres et a son siège au Conseil départemental.
Lors de cette première assemblée, les membres ont élu Annie Vieu, vice-présidente du Conseil départemental en charge de l’innovation et du numérique, à la présidence de Haute-Garonne Numérique.

Le déploiement du réseau public très haut débit sur la Haute-Garonne est une priorité annoncée par Georges Méric dès le début de son mandat.
Le Schéma directeur d’aménagement numérique (SDAN) du Conseil départemental de la Haute-Garonne porte l’objectif ambitieux de couvrir à terme l’ensemble de la population de la Haute-Garonne en Très Haut Débit pour un investissement global de 500 M€.

Une première phase d’ici à 2020 permettra d’améliorer la qualité du haut-débit (4 Mbits/s minimum et jusqu’à 100 Mbits/s) de 230 000 usagers dans 549 communes du département hors Toulouse et la zone dite AMII (Appel à Manifestation d’Intention d’Investir) exclusivement réservée aux opérateurs privés.
Dès 2018, la totalité des abonnés dont le débit est < 4 Mbps bénéficiera d’une amélioration significative (de 4 à 30 Mbps). Fin 2020, 136 000 Haut-Garonnais pourront bénéficier d’une solution FFTH (fibre optique jusqu’à l‘abonné) pour des débits de 100 Mbps.
Les 21,6 % de lignes restantes seront traitées en phase 2 et 3 car elles bénéficient déjà d’un « haut débit de qualité » compris entre 4 et 20 Mbps.

« Le déploiement du haut débit sur la Haute-Garonne constitue pour le Conseil départemental une priorité d’investissement. C’est un véritable enjeu pour la compétitivité et le développement de notre territoire » a déclaré Georges Méric.