Le musée André Abbal reçoit tout l’été, des œuvres d’Alain Alquier. Cet artiste diplomé des beaux-arts de Toulouse habite et travaille à Pouydraguin  dans le Gers. Anne-Marie Abbal, fille du sculpteur carbonnais accueillait l’artiste en ces termes: « C’est avec un grand plaisir que je vous reçois. Je tiens à remercier la municipalité pour son implication permanente à l’entretien du musée, les bénévoles et les adhérents de l’association, sans qui le musée ne pourrait pas vivre. J’adresse un très grand merci à Maryse Vézat-Baronia, représentante de notre territoire au département qui,  grâce à ces emplois étudiants subventionnés, nous permet d’ouvrir le musée tous les jours de la période estivale. Avant de lui laisser la parole,  merci  à Rose Fernandes, la conservatrice bénévole du musée qui,  par ses choix, nous offre chaque année de superbes expositions. »  Rose Fernandes présentait l’artiste, et les tableaux exposés, des corps en transparence,  noués autour de ceps de vigne,  et donnait le choix aux amateurs d’art d’interpréter les œuvres. Denis Turrel, premier adjoint, accompagné d’Ali Bénarfa, adjoint en charge de la culture, soulignait : « Ce lieu porteur et passeur  de culture est pour nous très important. Vous pouvez compter sur nous pour poursuivre notre collaboration avec le musée. » Un apéritif dinatoire clôturait ce vernissage, et permettait aux participants de s’entretenir avec l’artiste.