C’est dans une ambiance très animée que s’est tenu le conseil municipal ce lundi 11 avril.

La séance, portant essentiellement sur les finances locales, s’est déroulée dans un climat assez tendu.

Elle a débuté par la prise de parole de Jean-Pierre Echavidre qui a souhaité revenir sur les évènements postérieurs à la distribution d’un tract concernant la sécurité routière sur la commune.

Jean-Pierre Echavidre, lors de sa prise de parole, a dénoncé la réaction du maire comme étant une atteinte à la liberté d’expression. Il s’en est suivie un débat houleux quant à la distribution d’un tel document, le maire ainsi que certains conseillers déplorant, non pas le fait de communiquer, mais de communiquer de cette manière, d’une part avec un tract non conforme, et d’autre part, en prenant le risque de créer une psychose parmi la population.

La suite de la séance concernant les finances locales présentée par Claude Bouvier, a été régulièrement ponctuée d’interventions de la part de Jean-Pierre Echavidre ainsi que d’Alban Gautier.  Ces derniers reprochaient au maire un manque d’informations claires sur le budget ainsi qu’une communication trop tardive des documents. Claude Bouvier a expliqué que les éléments concernant les recettes de l’État étant arrivés tardivement, il n’était pas possible de fournir les documents plus tôt.

Lors du vote des taux d’imposition 2016, la question d’une pause fiscale est soulevée par Jean-Pierre Echavidre. Monsieur le Maire répond que se serait une erreur car elle ne ferait qu’induire une plus forte augmentation les années suivantes, trop lourde pour les contribuables.

Une dernière question est posée lors de ce débat : ne serait-il pas possible de faire appel à des producteurs locaux pour la préparation des repas de la cantine scolaire? Le maire, rejoint par certains conseillers municipaux, répond qu’il n’est pas contre, bien au contraire mais que cela est très difficile à mettre en place notamment pour des raisons légales.

Le budget principal de la commune ainsi que les budgets annexes du restaurant scolaire et du service enfance-jeunesse ont été approuvés avec 21 voix.

Le reste de la séance s’est déroulée dans le calme et les délibérations ont été prises à la majorité des voix.

 

Le compte rendu complet du conseil municipal : CR CONSEIL MUNICIPAL – 11-04-2016